Poésie française Toggle

Larmes de cocotier

ET si l’eau de vie qui nous nourrit prenait source dans les larmes de l’Existance?

Et si les valeurs naissaient dans la souffrance?

Et si les feux d’arc en ciel s’évanouissaient sans les pleures de son créateur?

Et si la beauté provenait de la tragédie?

Et si l’origine de la vie était une rupture de coeur?

 

Au 12e coup de minuit, le drame vient d’être commit. Il enfante son crime le plus sacré: LA VIE.

Oui, la vie prend doucement naissance dans la plus grande hérésie jamais commise: LE SCUICIDE.

En se brisant le Coeur, l’amour c est découvert et se pleure de larmes de sang:

 

“Je saigne donc je suis!”

 

Blessé, il pleure la culpabilité de son existance.

Dans chaque soupirs et chaque souffrance, il se bat pour sa survie!

 

BooM BooM BooM … Je saigne donc je suis … BooM BooM BooM

Le rythme est lancé … BooM BooM BooM

Stable, posé, certain, profound, tragique et spontané,

Il bat la mesure … BooM BooM BooM

 

A chaque palpitations,

C’est un big bang de Galaxies qui explose de milles DieuX,

Une nébuleuse qui s’effondre dans l’oublie,

Un papillon qui s’envole,

Un vers luisant qui s’éteind,

Une larme qui coule,

Une larme qui sèche.

A chaque vibration, c’est un regard qu il se pose sur lui même.

 

Aussi, entre chaques battements, une bouffée d’évidence le transperce et le relance:

 

“… Je suis, JE SUIS … AMOUR!

 “Un amour BEAU, un amour GRAND, un amour PASSIONNÉ, un amour VIVANT!”

 

Je pleure la joie d’être triste et me cache dans l’apparence.

Dans l’apparence je Donne,

Dans l’apparence je Prend,

Je Donne un sens et je Prend le droit.

-RESPONSABLE & COUPABLE –

Je prend le droit de MOURRIR pour donner un sens à ma VIE.

 

Et dans l’Erotisme de mon Existance, je vis sur une île!

Et dans la Magie de mon Imagination, je respire comme un cocotier!

Et dans la Dureté de ma Tristesse, je suis une noix de CoCo!

Et dans la Fraicheur de mon Amour, je suis de l’eau de CoCo!

Et dans le Secret de ma Tragédie…

… JE SUIS UNE LARME DE COCOTIER!

Né d’un sacrifice, je suis une larme de CoCotier qui pleure MON Pardon…

 

La Vie

Comments are closed.